Rentrez dans l'univers peu ordinaire du monde des Djinns.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Arrivée clandestine [Yamraïha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2014
Localisation : Sindria

Feuille de personnage
Nom/Prénom:
Âge:
avatar
Hatia
MessageSujet: Arrivée clandestine [Yamraïha]   Lun 24 Mar - 19:23


Arrivée a Sindria !
La voix de l'homme me fit sursauter. Installer au fond de la cale, j'étais en position recroquevillé contre les parois de bois jusqu'au moment où le capitaine venait me réveiller. Cela m'avait permis un peu de repos. Même si il n'avait pas parler fort, ce fut assez pour me réveiller le coeur battant. Aussi me tendit-il une main pour m'aider a me relever. Allez debout mon garçon. Je m'appuyais contre la parois dans mon dos pour me redresser, n'ayant guère besoin de l'aide de l'humain pour tenir droit sur mes jambes. Enfin, c'est ce que je croyais. une douleur me traversa, serrant mes dents les unes contre les autres. Ma chaîne racla les planches dans un bruit de métal, alors que je marchais a la suite du navigateur. J'avais l'impression d'avoir une centaine d'aiguilles qui me picoraient le corps, c'était insupportable. je fus conduit a la surface, alors que l'homme me fit tomber le petit pont sur une berge. Je te laisse ici, le port n'est pas bien loin... Fais attention. Je venais de finir de traverser le pont lentement, pour ne pas perdre équilibre et tomber dans l'eau, où là je n'avais aucun chance de m'en sortir...

Le pont s'enleva, alors que je me retournais d'un quart vers le bateau qui reprit son chemin jusqu'au port. J'avais mon bandeau, je ne distinguais que la silhouette imposant du navire de marchandises. Ma capuche bien avancée sur ma tête, m'évitant des regards peu discret au visage, ma veste/cape traînant jusqu'aux pieds, j'avançais parmi les herbes de la berge, pieds nus. Il me fallut bien une dizaine de minute pour atteindre les premiers ponts du port. Sur les planches de bois, j'essayais de rester un minimum hors de la foule mouvante. J'essayais de faire le moins de bruits possible, mais les chaînes reliant mes chevilles et mes poignets m'en empêchaient réellement.

Ma tête se tourna vers une voix qui résonna proche de moi. Je ne vis pas l'homme chargé reculait vers moi, me percutant a l'épaule. Mes jambes ne tinrent pas la route et je me vautras sur le côté sans douceur, les chaînes de mes pieds alors découvert partiellement. L'humain m'observa un moment, s'excusant sans oser faire un geste de plus que partir. Me voilà malin... Et observer. Remettant ma cape comme je pouvais sur ce qui me faisait honte, j'essayais de me relever, sentant des picotements me traversaient les genoux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9
Date d'inscription : 07/03/2014
Localisation : Sindria

Feuille de personnage
Nom/Prénom:
Âge:
avatar
Yamraïha
MessageSujet: Re: Arrivée clandestine [Yamraïha]   Ven 25 Avr - 23:09



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Arrivée clandestine



    Le soleil tapait dur, ses rayons en lances de métal perforant la peau de la magicienne d'eau. Elle soupira, la chaleur la faisant transpirer et suffoquer.
Elle ne s'habituerait jamais au climat de Sindria : tantôt sec et brûlant, tantôt humide et tropical. Était-elle la seule à être aussi perturbée par la météo, ou est-ce que ses difficultés d'adaptation étaient causées par son enfermement régulier dans la salle de magie du palais ? Elle ne saurait le dire.
En effet, Yamraïha, une des Huit généraux du Roi Sinbad, magicienne, «ermite», d'après ses compagnons, était enfin sortie de ses parchemins et ses manuscrits pour se rendre en ville. Mais autant dire qu'elle avait plutôt été obligée par son Roi, Masrur, Sharrkan et lui même devant prendre le bateau pour se rendre sur le continent pour des raisons diverses. La demande de son Roi et ami et son amitié, pour ses compagnons, même cet idiot d'épéiste, l'ayant convaincue à sortir, elle se retrouvait à présent au port du royaume, à essayer tant bien que mal de se protéger de la lumière et de la chaleur de l'astre de son grand chapeau.
        Ses amis lui firent de grands geste du haut du pont de leur navire, et elle y répondit avec un sourire. Elle ressentit aussi un petit tiraillement à la poitrine, qu'elle identifia comme de la nostalgie. Même si elle passait toute sa journée à étudier sur la magie et à perfectionner ses pouvoirs et leur contrôle, au fond d'elle, elle regrettait un peu cette période où elle accompagnait Sinbad et les généraux dans des aventures aux quatre coins des sept mers, où ils enchaînaient Donjons, combats, magie et rires, sans se soucier de rien.
Elle observa le navire quitter le port, et fit de grands gestes de la main à ses amis qui lui répondirent de la même manière. Elle rabattit une mèche de cheveux bleus derrière son oreille. Ils allaient lui manquer, ces trois idiots, pensa t-elle attendrie...et un peu triste.

        Elle s'éloigna donc du quai, vite rejointe par Pisti, la seule de ses camarades féminine, Jafar, fidèle vizir du roi et ami de toujours, et par les gardes royaux. La foule, qui s'agitait de façon presque spasmodique, s'écartait alors respectueusement, lançant par fois des saluts ou des compliments. La magicienne se sentait gênée par tant d'attention fixée sur elle, puisque d'habitude, c'était ses autres amis qui l'attiraient le plus, elle restant plus discrète, non pas par timidité mais par gêne. Le bruit et les cris, très peu pour elle.
        Elle allait regagner le palais royal en compagnie de Jafar, Drakon, Hinahoho, Spartos et Pisti, lorsqu'elle entendit un bruit et un attroupement derrière le cortège. Elle fit signe à ses compagnons de continuer, l'albinos acquiesça, non sans un regard interrogateur.

Elle revint sur ses pas, accompagnée de deux gardes royaux, et découvrit la source de attention : un jeune homme s'était effondré dans la foule, et n'arrivait pas à se relever. La magicienne d'eau remarqua directement ses cheveux écarlates et ses traits exotiques pourtant si familiers, qui avaient quelque chose en commun avec un de ses meilleurs amis : Masrur. Le jeune inconnu était un Fanalis, aucun doute possible.
Cependant, elle n'avait pas remarqué tout de suite les chaînes qui entravaient les membres du rouquin, l'empêchant de se remettre debout. Un esclave. La colère, la pitié et l'incompréhension lui montèrent à la tête. Que faisait un esclave ici, à Sindria, ou l'esclavage était proscrit ?
Affichant un air doux et détendu malgré ses pensées et la foule qui s'était réunie autour d'eux, elle se baissa vers l'homme et lui tendit la main avec un sourire poli :

«Puis-je vous aider ?»



Dernière édition par Yamraïha le Sam 26 Avr - 11:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2014
Localisation : Sindria

Feuille de personnage
Nom/Prénom:
Âge:
avatar
Hatia
MessageSujet: Re: Arrivée clandestine [Yamraïha]   Sam 26 Avr - 0:50


Je sentais quelqu'un venir. Pas le temps de remettre ma capuche que je relevais la tête vers la silhouette qui s'approchait de moi. Ils étaient trois, donc deux gardes... royaux !? J'eus un léger sursaut, frissonnant. Puis, il y avait cette femme. Je fronçais les sourcils doucement, regardant comme je pouvais a travers mon bandeau, cachant mes yeux. Une magnifique chevelure turquoise, des yeux bleus et un visage aux traits fins. J'aurais pût y passer un moment a la décrire, mais ce n'était pas le moment. Une très belle femme, en autre. Elle avait cependant d'étranges oreilles, ou était-ce des bijoux ? J'étais trop curieux, il fallut que je me concentre de nouveau sur ma situation pour me sortir de cette contemplation.

Baissant les yeux, je regardais craintivement la main tendue. Mon visage restait neutre, mais mes yeux cachés derrière ce bandeau noir révélait plusieurs sentiments qui montaient lentement, croulant un moment sous mes pensées. La jeune femme me parla, je tressaillis quelque peu. J'étais certain de l'avoir déjà entendu quelque part, mais où. Quand j'étais encore aux côtés de mon maître... Elle me souriait poliment, me tendant cette main qui représentait le ressenti de faiblesse qui émanait de ma personne. Déglutissant discrètement, je ne pouvais pas cependant continuer a nourrir cette pitié que l'humaine devait ressentir derrière ce visage doux, rassurant. J'étais un Fanalis bordel, un peu de nerf ! Sans plus attendre, je pris sur moi pour me relever, creusant dans un bruit sourd le sol sous mes pieds avec l'un des deux. Cela eu pour effet de faire reculer quelques personnes, mais je m'en fichais bien, me voilà maintenant debout.

Que pouvais-je faire maintenant ? Je n'avais qu'une envie, m'échapper de cette foule. Qu'ils arrêtent de me regarder comme une bête de foire, je n'en étais plus une. D'une voix calme, je redressais la tête vers les trois individus devant moi. De l'aide. M'aider. Non, elle ne pouvait pas. Personne ne pouvait me cacher.

Non...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Arrivée clandestine [Yamraïha]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivée clandestine [Yamraïha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magi The Labyrinth of Magic RPG  :: • AU CŒUR DES MILLE ET UNE NUIT • :: Sindria :: Le port-