Rentrez dans l'univers peu ordinaire du monde des Djinns.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Hatia • Come little children

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2014
Localisation : Sindria

Feuille de personnage
Nom/Prénom:
Âge:
avatar
Hatia
MessageSujet: Hatia • Come little children   Jeu 13 Mar - 22:14

Hatia




Don't be mad when they underestimate you. Just makes it easier to take them out.


Informations Générales :


• Age : 17 ans
• Orientation : Inconnue (+ vers les hommes)
• Situation amoureuse : ... FOREVER ALONE
• Grade : Esclave (en fuite) / Fanalis
• Sexe : Masculin
• Djinn(s) : Berith, le 28e Djinn




Qu'est-ce que tu es ?
Fanalis :
 

Berith :
 



○ PHYSIQUE :
La première chose qu'on remarque chez Hatia, c'est qu'il est un homme mais qu'il a la beauté d'une nymphe. Il faut le dire, il ne ressemble pas a ses cousins masculins Fanalis, mais bien plus a ses cousines. Mesurant un mètre soixante-dix pour une soixantaine de kilos, il n'a pas une musculature voyante et c'est de là que vient la surprise quand on le voit bel et bien creuser la roche d'un simple coup de poing. Si sa musculature n'est pas visible aux premiers abords, ça ne l'empêche pas d'être visible a peau nue, bien joliment présente sur son torse par exemple. En parlant de son buste, il porte un tatouage dans le cou, a la naissance de ses épaules. "αυτός που επιθυμεί" ou "Celui qui désire". Sa peau douce et légèrement halée voir même assez claire pour son type contraste incroyablement bien avec son regard émeraude que lui a donné son père, frappant par sa vivacité et en même son voile mystérieux et triste, lointain. Il se peut que des reflets pourpres ou rougeâtres agrémentent le vert de ses yeux. Cette paire d'iris ressort vivement parmi les mèches qui encadrent son doux visage ovale, d'une couleur rougeâtre tel le sang. Ses cheveux sont mi-longs, lui arrivant un peu plus bas que la nuque.

Les formes de son corps sont désirable, masculines sans trop partir vers le féminin. Si il reste assez frêle et innocent d'apparence, ça ne l'empêche pas d'avoir un corps coincé entre les deux, tout en allant vers la masculinité et la féminité. C'est embrouillant n'est-ce pas ? C'est l'une des particularités de Hatia : son corps est en même temps masculin a première vue dans la norme des jeunes hommes, mais aussi élancé et élégant que celui d'une jeune femme. Il porte aussi des cicatrices, dont une a l'intérieur de la cuisse. Cependant, ne nous attardons pas plus longtemps sur son corps. Pour finir tout ce tableau d'abord "idyllique", disons tout de même que le jeune homme n'est pas au meilleur de sa forme, autant physique que morale. En tant qu'esclave, il n'est couvert généralement que d'un bas (comme un short long) et une veste a capuche (qu'il met très souvent pour accompagner son maître) lui arrivant aux pieds, laissant découvrir quelques tâches de saletés ou de terre par ci et par là, voir même des blessures encore saignantes ou sa maigreur. Il avance souvent tout en gardant ces chaînes aux mains et aux pieds, ce qui est particulièrement gênant et honteux pour lui, qui est il faut dire fier de son sang Fanalis. A chaque doigt il possède un anneau (en argent) qui a servit après d’artefact a son Djinn. Il porte aussi un bandeau noir, mais assez fin pour qu'il distingue le paysage devant lui ou les personnes. Les autres par contre, ne voient rien.



○ CARACTERE :
Si le jeune homme est d'apparence indifférent et solitaire, hautain et imprévisible, il est enfaîte un peu peureux envers les autres personnes mais surtout très méfiant, en particulier envers les femmes depuis que sa tante l'a abandonné aux mains d'un vendeur d'esclave. Ce n'est pas rare qu'il essaye de fuir ou se protéger soit en se faisant petit ou agressif, mais dans la plupart des cas il pleure silencieusement sa peur qu'il essaye au maximum de cacher. Si les blessures font mal, les mots sont une torture. Tout ça le fait passer pour un gosse, non ? Pourtant, il en est assez loin. Bien qu'il soit jeune, la seule chose dont il est réellement peur est soit que son maître le retrouve ou finir trahit de nouveau. Le reste ne le touche plus vraiment, ou du moins pas comme il le voudrait.

Un calme sans ombre de doute obscurcit tendrement son visage, ou alors c'est une expression indifférente, mystérieuse. Si Hatia sait garder son calme, ce n'est pas pour ça qu'il n'arrive pas a afficher ses émotions. Il lui arrive d'être surpris, heureux, énervé, triste comme tout les êtres vivants. Ce n'est pas une pierre tombale, comme le serez beaucoup dans son cas. Il tient a préserver une certaine haine et une vivacité qui fait de lui ce qu'il est : un très bon combattant. Un homme peut en caché un autre, comme un sentiment peut très bien le faire. La peur cache sa haine et son agressivité naturelle, donnant un mélange de rage qui peut se permettre d'éclater par moment.





○ HISTOIRE :  
Hatia est né dans les taudits de Balbadd, un jour, comme bien d'autres. Sa mère, fanalis et ancienne esclave, morte par l'absence de bonne santé et enterrée non loin a sa naissance, ce fut sa tante qui l'éleva. Elle était venu alors que son petit ami, fanalis aussi, avait quitté sa soeur, enceinte de 4 mois a l'âge de 19 ans. Sa mère, aussi douce et affectueuse qu'elle était n'avait pût tenir la nouvelle et avait commencé une dépression. Sa santé était tellement fragile que cet accouchement serait la dernière chose qu'elle fera de sa vie.

Sa tante elle n'avait pas hérité de la douceur de leur mère, elle était plutôt sèche, égoïste. malgré bien elle s'occupa de l'enfant, jusqu'à ses sept ans a peu près. Elle le nourrissait, logé dans ce taudis. Plus pour longtemps, du moins. Un jour un homme passa dans les taudis, accompagné d'une troupe de cinq a six personnes. Il proposa a la femme un prix pour le jeune garçon. La tante refusa. Il lui proposa alors le double, la tante refusa. Il alla ainsi jusqu'à le quadruple, avant que la femme, satisfaite, céda a sa demande. Elle lui livra l'enfant après avoir reçu la somme, alors que Hatia, conscient de ce qui aller lui arriver essayait tant bien d'échapper a la troupe. Il se bagarra avec l'un d'eux, puis jusqu'à même avec un autre. Il usa de sa force a peine formée jusqu'à presque s'épuisé, mais c'était trop tard. Les quatre autres l'attrapèrent, l'enchaînant avant de l'emmener dans Balbadd, dans une autre part de cité.



Il continua a grandir, devenant rapidement qu'une distraction pour l'homme a cause de son âge. Il le lui rappelait sans cesse : Soit simplement beau, sourit, assure. L'enfant n'était pas réticent, il avait peur de s'opposer a cet étrange personnage et aux autres personnes qui l'accompagnaient. Rapidement il perdit en santé et en force, victime de malnutrition. C'était quelque chose d'autre, a côté de la maltraitance. Les fautes arrivaient, mais les étaient toujours punies. Jusqu'à ses dix ans il resta dans cette situation. Malgré son frêle état son corps avait continuer a grandir, prenant un peu plus de force a chaque instant. L'un des hommes avait décidé de prendre en charge son entraînement, demi-fanalis. Mais contrairement a Hatia, lui n'avait pas était esclave et travailler a la botte du maître en échange de "services". Des cicatrices étaient apparues, pas forcément bien visible mais présente. Il prit plus de formes aussi, maintenant mieux nourrit pour poursuivre au mieux le but de la former en futur assassin. Pourquoi ? Parce que le maître était un assassin, et tous faisaient partit d'une unité. Cela attira l'oeil du maître, qui commença a lui faire des avances, pour un premier essai. Hatia, dégoûté et terrorisé s'était enfui, mais les hommes le rattrapèrent bien vite, avant même qu'il n'est eu le temps de quitter l'endroit où il était retenu en fin de compte. Son maître en vu de cette réaction le força alors, malgré son jeune âge.

Trois ans passèrent, des bleus et des marques rouges étaient apparus sur tout son corps, tellement qu'on décida enfin a le vêtir un peu plus. On lui donna, en plus de son long short qui lui arrivait au dessus du genou, une grande veste qui lui arriver pratiquement aux pieds. Elle avait une capuche et son corps se retrouvaient maintenant camoufler. Il eu aussi droit a ses fameux anneaux en argent, un a chaque doigt. Personne ne sait la raison de ce geste du maître. Cependant, ses chaînes aux mains et aux pieds, apparus depuis le jour où on l'avait vendu, ne l'avaient pas quitter. Continuant sa "formation" son regard autrefois vif, terrifié, dévoila une haine intense. L'expression de son regard s'assombri. L'enfant avait disparu depuis le jour où le maître avait commencé a abuser de lui, maintenant c'était une boule de rage, nerfs a vif qui se présentaient hautainement devant son "maître". En voyant ce regard qui lui était directement adressé, il donna l'ordre de lui mettre un bandeau qui n’enlèvera plus jamais, sous peine de coups jusqu'à ce que mort s'en suive.

Un jour, son maître lui annonça : Nous partons en quête d'un donjon. Hatia aurait voulu rire d'ironie, mais son visage expressif ne laissait rien transparaître, autant sur ses gestes que sur ses fins traits de jeune homme. C'est comme ça qu'ils partirent vers un donjon hors de Balbadd, en quête d'un djinn. Sauf que tout n'allait pas se passer comme prévu. Son maître utilisa sa force et son autorité sur lui pour lui faire faire des "exercices" sur le terrain, pour le stimuler. Il affronta les dangereux monstres du labyrinthe, non sans mal. Heureusement, l'aide des autres mains d'homme du maître lui porta secours tout le long de l'ascension... A la dernière salle du donjon, un piège les attendaient. Un piège qui leur serait presque tous mortel.

Tout ce dont Hatia se souvient de ce moment, c'est des corps vidaient de leur sang, jongeant le sol dans de nombreux flaques. Il ne restait plus que lui, le maître et le demi-fanalis de vivant. Les autres avaient péri dans une morte lente et douloureuse, tranché par des ... fils ? ... Après cet événement, ils pénétrèrent dans la salle finale du donjon avec quelques difficultés, suite a leurs blessures. La salle du trésor. Le Djinn les attendaient, semblant mécontent. C'était un homme, très grand et a la peau bleue, plutôt jeune qui portaient de nombreuses décorations d'ors, suivi d'un pantalon blanc arabique, et avaient comme Hatia, un anneau a chaque doigt. Il possédait une chevelure courte bleu nuit et des yeux lila foncés, ainsi que des oreilles pointues. Quoi !? Vous deux avaient survécu !? Il pointa du doigt le maître et le demi-fanalis, qui malgré leur état déjà bien amoché, se sentirent inquiet. Le Djinn tiqua, d'un mouvement il fit apparaître des fils d'ors. Les murs en étaient tapissés. D'un mouvement étonnant, Hatia protégea les deux personnes comme il pouvait, lui-même blessé. Il se fit "capturer", alors que le Djinn l'amena vers lui. Mon nom est Berthis. Et je crois reconnaître que c'est toi qui t'est tapé pratiquement tout le donjon, non ? Hatia fronça les sourcils. C'était vrai... Mais ensuite ? L'aide des humains n'avaient pas réellement était utile, mais quel était le rapport ? Le Djinn regarda les mains et les pieds liés du Fanalis, avant de sourire. Je vais t'aider a partir de maintenant. Le jeune garçon parut surprit, interloqué. Il attendit un instant, les deux autres évanoui par les coups qu'ils avaient reçu, en partit repousser par Hatia. Alors que le Djinn lui fit une courte référence, il s'effaça en fils dorés. Tous se dirigèrent vers les bagues du Fanalis, sa magie s'y concentrant pour marquer de son pentacle les deux anneaux aux majeurs. Hatia avait acquérit Berith, 28e Djinn. Il n'y cru pas un moment, restant immobile. Puis il souria. Enfin. Quelqu'un a ses côtés pour se sortir de cet enfers. Prenant le demi-fanalis et le maître, il sortit alors du donjon.



Trois ans passèrent. S'entraînant secrètement a la maîtrise de son Djinn et de son équipement, il poursuivit sa formation de combat alors âgé de 15 ans. Le maître ne savait pas ce qui s'était passé, Hatia avait dût menti concernant le Djinn et la salle des trésors. Pendant ses trois ans, le Fanalis accompagna son maître a des sorties a Balbadd. L'une d'elle allait fortement le marquer, ce fut au jour où pour une raison quelconque, une importante réunion entre la royauté de ce pays et d'un autre royaume eu lieu. C'était un groupe d'hommes, apparemment respecté. Très respecté même mais l'esclave ne savait rien des pays. Il ne savait rien de la vie extérieure. Alors que son maître faisait du grabuge en ville, ce groupe débarqua. A peine son maître retournait qu'il sentit la peur de celui-ci, laissant place a la panique. Alors que celui-ci, entraînant par ses chaînes l'esclave fanalis, derrière eux retentir un "Attendez !" strict. Le maître sembla se retourner un instant mais fit vite volte face, alors que la voix recommença. Elle dit cette fois un nom. Son maître lâcha l'hybride en lui criant "RETIENT LES MAINTENANT" sèchement. L'homme adversaire n'eut pas le temps de froncer les sourcils que le jeune fanalis se lança, atteignant en une fraction de seconde le groupe. Il bondit en l'air, puisant dans sa force surhumaine pour décrocher un coup de tibia droit dans le premier. Un homme, avec une longue chevelure. Il n'en vu pas plus, alors que celui-ci eu un mouvement brusque de sursaut sa vue fut caché par un autre. Un homme grand, très très grand et très musclé. Son coup de pied lui arriva droit dans le bras, bloquant l'attaque alors que le fanalis retint un hoquet de surprise. Son bras avait quelque peu tremblé, mais l'attaque avait été totalement inutile. Il essaya d'enchaîner avec un coup de poing, mais les deux bras croisés de l'homme ne faisaient que trembler sous l'impact. L'esclave retomba a terre, s'éloignant de quelques saltos agiles et se remit en position. La seule solution possible : un fanalis. Un autre esclave !? Non... Impossible, pas dans cette ville. "Je vais m'en occuper." - "Non, atten- !"

Quelqu'un d'autre approcha, alors que l'esclave se tenait toujours en position. Il déroula quelque chose, avant de s'approcher brusquement et de les lancer vers Hatia. Celui ci eu un mouvement vif de recul, évitant de peu les lames qui se platèrent au sol. Il ne voyait pas très bien, mais il sentit qu'il les ramena d'un seul coup. La situation était critique, il était bien plus fort qu'imaginer ! Il se rappela alors de son djinn. "kamvás". l'homme fonça sur lui, lançant ses deux lames. Des fils d'ors sortirent en une fraction de second de ses anneaux, entourant d'un seul coup les armes de l'adversaire. "Que !?" Il les stoppa, alors qu'il n'attendit pas que la surprise passe pour se propulser avec d'autres filets accrochés aux murs alentours vers l'adversaire. Il lui affligea un grand coup de genou dans le ventre, le propulsant jusqu'à qu'il recule droit dans un mur qui se fissura sous la force de l'assaut. Il semblait en colère, immobile. Hatia prit peur intérieurement, alors que sa rage s'intensifia. Les filets claquaient autour de lui, provoquant une fuite des personnes autour. Le fanalis releva soudainement la tête, un sifflement retentit. Il n'eut pas le temps d'esquiver, alors que des mots fusèrent dans les airs. La décharge parcouru le corps de l'esclave qui hurla, tombant genoux au sol après quelques instants. Sa tête résonnait tellement. "CA SUFFIT !" Sa capuche s'était enlevé, libérant sa chevelure rouge. Il respirait difficilement, mais il sentit que quelqu'un approcher. Ces pas faisaient vibrés le sol, c'était l'homme musclé qui marchaient avec rapidité. Le jeune respirait difficilement, tremblant. Dans un ultime mouvement de peur d'être capturer, il fit accrocher des fils droit dans les toits a côté de lui, se faisant propulser. La main de l'homme frôla sa jambe in-extrémis, Hatia parvint a s'enfuir rapidement mais avec hésitation. Qui était ces personnes ? Pourquoi avait-il voulu l'attraper ?

Un ans et demi après. Hatia était âgé de 17 ans, il avait réussi a fuir le maître, avec l'aide plus que précieuse de son Djinn. Ayant fini sa formation a ses 16 ans, il savait très bien se défendre seul, mais sa condition médicale ne lui permettait pas de faire des longs combats intenses. Il errait dans Balbadd un moment, se cachant. Puis il quitta la ville, avec l'aide d'un voyageur. Caché dans une charrette, il traversa des routes. Des grandes routes, très longues. Il prit ensuite un bateau. Il passa la mer, jusqu'à une île au Sud. Tout ce que le passeur lui dit c'est "Sindria". Mais il le sait, le maître le cherche. Et il le tuera, si jamais il le retrouve.





Toi, derrière ton écran :


• Ton prénom : Cyn ou Zaz ! (Oui chais moi Cynblack Razz)
• Comment as-tu découvert le forum ? : C'était il y a très longtemps, je m'en rappelle plus !
• Qu'en penses-tu ? :Sympa le nouveau design, manque encore l’activité ! Par contre, la tchat déroulante est très gênante je trouve ...
• Des idées pour l'améliorer ? :Rétrécir l'ouverture de la tchat ! Oh et ... Heu... Bah rien XD


Dernière édition par Hatia le Lun 24 Mar - 16:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Date d'inscription : 17/01/2014
Localisation : Balbadd, en train de voler les gens

Feuille de personnage
Nom/Prénom:
Âge:
avatar
Alibaba Saludja
MessageSujet: Re: Hatia • Come little children   Jeu 13 Mar - 23:29

Bienvenu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2014
Localisation : Sindria

Feuille de personnage
Nom/Prénom:
Âge:
avatar
Hatia
MessageSujet: Re: Hatia • Come little children   Ven 14 Mar - 22:34

Merci ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 128
Date d'inscription : 12/01/2013
Localisation : Sindria

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Masrur
Âge: 20
avatar
Masrur
MessageSujet: Re: Hatia • Come little children   Lun 24 Mar - 16:07

Bienvenue à toi !
Tout d'abord, pardon pour l'énorme retard ^^'. Sinon, je suis ravi de te voir parmi nous, jeune fanalis !
Tout m'a l'air correcte dans ta présentation, mais je te validerais lorsque que je l'aurais bien lu en profondeur.

Sinon, juste une petite information que tu connais peut être; les fanalis n'ont que très peu de Magoi; aussi il leur est plutôt difficile d'avoir un Djinn à eux seul. Donc, ça ne me dérange pas que tu en ai un, mais ce sera pas mal que tu indiques le temps d'activation de ton "revetearme".

Après, pour la chatbox, on me l'avais déjà précisez et je travaillerais dessus dès que possible. En tout cas merci pour ton avis. Smile

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2014
Localisation : Sindria

Feuille de personnage
Nom/Prénom:
Âge:
avatar
Hatia
MessageSujet: Re: Hatia • Come little children   Lun 24 Mar - 16:57

Merci bien ! Oh et ce n'est rien pour l'attente x)
C'est vrai que j'avais oublié de le noter, mais c'est fait !

De rien, hâte d'être validé ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 128
Date d'inscription : 12/01/2013
Localisation : Sindria

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Masrur
Âge: 20
avatar
Masrur
MessageSujet: Re: Hatia • Come little children   Lun 24 Mar - 17:41

Bon hé bien, tu es validé~ !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2014
Localisation : Sindria

Feuille de personnage
Nom/Prénom:
Âge:
avatar
Hatia
MessageSujet: Re: Hatia • Come little children   Lun 24 Mar - 17:55

Mercii ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hatia • Come little children   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hatia • Come little children

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magi The Labyrinth of Magic RPG  :: • VOTRE PERSONNAGE • :: Présentation des membres :: Présentations validées-