Rentrez dans l'univers peu ordinaire du monde des Djinns.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 A quoi t'attendais-tu ? Avec une bourse pleine comme la tienne... [PV Akali]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Localisation : Au choix~
avatar
Ailani
MessageSujet: A quoi t'attendais-tu ? Avec une bourse pleine comme la tienne... [PV Akali]   Mar 3 Juin - 18:44

La vie à Sindoria était d’un paisible inhumain. Autant la jeune femme avait voyagé durant près de neuf ans, autant n’avait-elle encore jamais vécu dans ce genre de pays ! … Ce genre de pays… Oui, sans vanter les qualités nombreuses de la cité, de cette ile aux « mille et une découvertes », la vie qu’elle menait aujourd’hui avait quelque chose d’agréable, de convivial, et surtout ne reflétait aucune crainte de conflit. Aucune… crainte politique, pratiquement aucun trouble, tout le monde y semblait heureux, tout le monde y suivait une même volonté, celle de leur roi… La vie ici était étrange et troublante.

Différente de Reim de part ces combats, différente d’Héliohapt de par ces tensions, Balbadd de par sa pauvreté, Qishan et son marché aux esclaves. Oui, rien ici n’était comme ailleurs. Et jamais pour la voleuse il ne serait venu à l’idée de se plaindre. Ceci était… comme… une pause ? Une pause d’une extrême générosité avant son prochain départ. Un prochain départ difficile. Non pas sentimentalement cependant ! Ailani n’aimait pas, s’attacher. Créer un lien avec une personne unique en son genre, unique au monde et prendre le risque de la perdre. La blonde n’était malheureusement pas stupide. La guerre approchait. Les tensions se faisaient sentir… Les tensions en provenance de l’empire Kou… Sa prochaine destination.

Enfin, pour l’heure, l’originaire de la cité des gladiateurs avait plus important à penser ! Comme remplir son petit ventre affamé ! Raison pour laquelle elle s’était rendue en ville, en début d’après-midi. Le moment le plus propice pour discuter en compagnie de parfaits inconnus ! Après tout, ce n’était pas parce qu’elle ne désirait pas se lier d’amitié profonde que sa vie sociale devait devenir un véritable trou noir ! Et combler son estomac était le meilleur moment pour le faire. Alors le sourire aux lèvres se rendit-elle sur la grande place, là où elle pouvait découvrir mille saveurs, sentir le doux parfum d’une cuisse de poulet rôtie et grignoter fruit après fruit à l’ombre d’une petite échoppe ! Cet endroit qu’elle aimait temps : le gout exquis d’une fraise qui fondait sur son palet l’avait toujours faite rêver. Ailani ne se priverait pas, surement pas !

Bien qu’elle fut interrompue soudainement, sur le chemin :

« - Ailani ! Viens donc un peu par ici ! »

Le vieil antiquaire. La juvénile adulte se stoppa, se retourna, et observa une minute le vieil homme qui à seulement quelques mètres de là, la main levée, lui indiquant de le suivre, se tenait sous le porche de sa boutique. Une petite boutique en coin de place, qui si elle ne payait pas de mine était une véritable caverne aux trésors ! … Le repas attendrait, tant pis…

« - Dépêche-toi s’il te plait grand-père !! J’ai faim moi…»

Une plainte qui s’échappa des lèvres de la voleuse à peine avait-elle passé la porte de maisonnée. Et en somme toute réponse se prit-elle un sac en pleine figure qu’elle rattrapa sans s’embêter pour autant avec une râlerie. A la  place…

« - Qu’est-ce que c’est ?
- Ouvre donc ! »

Un bruissement de tissu, une dague d’une grande beauté se trouvait au creux de ses mains. Ailani haussa un sourcil, malgré cette envie invivable de convoitise qui soudainement la rongeait.

« - Combien ? »

Le temps de réflexion du vieux marchand ne dura pas plus de deux secondes :

« - La bourse que tu viens de dérober à ce pauvre voyageur »

Autant un sourire de moquerie naquit sur les lèvres du sénile, autant la nouvelle ne put s’empêcher de s’en sentir amusée. Le vieux bougre était malin, l’avait vu, avait compris. Alors haussa-t-elle les épaules, lança-t-elle le dû entre les paumes grandes ouvertes de l’arnaqueur, et tout en tournant le dos avec son « achat » le salua d’un air enfantin. Bien que…

« - Et merci beaucoup pour le collier !! »

Que les dieux lui pardonnent, sa maladie était impossible. Jamais ne s’arrêterait-elle, alors qu’elle filait en direction de son échoppe adorée. Faim !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

A quoi t'attendais-tu ? Avec une bourse pleine comme la tienne... [PV Akali]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Je ferais n'importe quoi, pour un flirt avec toi" |PV| -TERMINER-
» TAL&NATE ♥ "Pour un flirt avec toi, je ferais n'importe quoi. Pour un flirt ... avec toi ..."
» Jouer avec un (ou des?) MUET(s) (et sourd?)
» Zonbi men saki rele imoralite, nou dwe konbat olye kanpe nan dengwenn omoseksyèl
» Lézarder au soleil avec une amie, quoi de mieux? [Luna Lupinelli & Aliénore S. Marshall]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magi The Labyrinth of Magic RPG  :: • AU CŒUR DES MILLE ET UNE NUIT • :: Sindria :: Les villes-