Rentrez dans l'univers peu ordinaire du monde des Djinns.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'Empereur et la Jeune Demoiselle [Pv:Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 6
Date d'inscription : 13/05/2014
avatar
Titus Alexius
MessageSujet: L'Empereur et la Jeune Demoiselle [Pv:Hikari]   Dim 25 Mai - 9:54

Reim était un empire, et j’étais son empereur. Inutile de préciser qu’un grand nombre de personnes comptaient sur moi pour reprendre le flambeau de Shéhérazade, et surtout de maintenir une paix et une stabilité ici-bas. Ainsi, les problèmes s’enchainaient, comme il était possible de se l’imaginer. C’est-à-dire que chaque problème résolu entrainait l’apparition de dix nouveaux. Qu’importe le domaine. Notre récente alliance avec le Royaume de Sinbad avait apporté une touche de fraicheur dans notre empire, maintenant de nouvelles ressources et matière première beaucoup plus exotiques arrivaient des quatre coins du monde. Preuve de la grandeur de mon Empire. Ah oui c’est vrai, ‘’ Mon Empire ‘’… Malgré tout le temps qui avait passé, je ne me faisais toujours pas à l’idée d’être empereur. Le regard des gens dans la rue, l’attention qu’ils vous portent. Mais aussi chacun de mes sujets qui prenaient soin de moi comme si je n’étais rien capable de faire par moi-même. Le pire dans tout cela était évidemment le rôle que je devais tenir en publique. Aucun écart, aucun faux mouvement, aucun regard hésitant. Les règles qui m’étaient imposées été incalculables.
De temps en temps, lorsqu’une crise majeure éclatée, il était permis aux citoyens de Reim de venir s’exprimer en face de moi et évidement, une centaine de gardes. Le plus souvent, un porte-parole d’une cause ou d’une autre venait défendre ses intérêts pour régler un litige, demander de l’aide ou autres. Aujourd’hui, on m’avait prévenu qu’une personne de marque serait notre hôte, et que sa demande était spéciale. Quelle pouvait bien être ? Les problèmes étaient à chaque fois les mêmes, banale et redondants, mais en moins d’une seconde, cette curieuse personne avait réussi à attirer mon attention. Du fond du cœur, j’espérais que cela ne soit pas une tentative d’assassinat ou autres idées idiotes. Je crois bien que toute cette protection et cette méfiance de la part des gardes m’avaient rendu légèrement paranoïaque.
En début d’après-midi, peu après le repas, les portes s’ouvraient. Le temps était enfin venu. Une jeune demoiselle s’approchait lentement. Immédiatement un capitaine de la garde lui adressa ces quelques mots :


- Vous êtes en présence de L’empereur Titus Alexius, faite preuve du plus grand respect en sa présence ! Aucun écart ne sera tolérer !!

- Allons, Allons, ne soyez donc pas si stricte. Laisser là donc s’exprimer paisiblement. Je vous écoute, Jeune fille… Qu’avez-vous à dire ?

J’espérais sincèrement que sa demande ne serait pas des plus banales.  De plus, si elle était la fille d’un roi ou que sais-je d’autre, la situation allait se compliquée.
J’attendais patiemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 20
Localisation : Au pays des rêves. ~
avatar
Hikari Rei
MessageSujet: Re: L'Empereur et la Jeune Demoiselle [Pv:Hikari]   Dim 8 Juin - 6:07



Der Kaiser und die kleine Fräulein.

Feat Titus Alexius


- Il était temps. Mon cœur me serrait à chaque pas qui m'avançaient de ce lieu. J'avais pris mon courage à deux mains, je ne pouvais donc pas abandonner ! Kitsu-kun me souhaitait tout au long du chemin de pouvoir trouver des questions à mes réponses. J'espérais également. Qui suis-je ? Hikari Rei, fille sans véritable identité. Voilà plusieurs années que j'ai perdu mes parents. J'ai appris il y a peu que ces derniers n'étaient pas vraiment mes parents. Mes yeux étaient significatifs du clan auquel j'appartiens. Pourtant jamais je n'ai eu l'occasion de voir l'un d'entre eux. Ça y est, j'angoissais. Kitsu-kun me répétait sans cesse que tout allait bien se passer mais il savait très bien que j'étais incapable de parler plus d'une seconde. La timidité m'a eue. Mes petits petons restaient figés devant l'immensité des lieux. Tout était fait de luxure. La faune et la flore étaient magnifiquement préservées. Cet endroit était idéal. Je parlais du palais royal de Reims.

Entre nous... Oui, j'avais peur. Peur qu'on trouve ma requête pitoyable.. Qu'on se moque de moi. Je commençais à ressentir la boule au ventre. Merci Kitsu-kun d'être avec moi ! Dans le cas contraire je serai partie en courant, voire en pleurant. J'inspirais bruyamment avant de m'avancer d'avantage des portes. J'avais peur mais c'était dis: Je devais récolter des informations sur mon passé, sur mon clan, sur moi, voire même apprendre à devenir magicienne qui sait ! Moquez-vous, ceux qui auront le cran de renier mon objectif si cela peut vous faire plaisir. Lorsque les portes s'ouvrirent, j'étais à la fois excitée et angoissée. Il fallait que tout se passe bien.. Je l'espère !  J'entamai ma marche vers la personne aux cheveux aussi longs que les miens, chose qui me faisait sourire.. Mais c'était déplacé je devais m'ôter va de l'esprit ! Une personne me sortit de mes songes pour m'interloquer d'une manière assez brutale. J'eus un frisson dans le dos.


«  Vous êtes en présence de L’empereur Titus Alexius, faites preuve du plus grand respect en sa présence ! Aucun écart ne sera toléré ! »


Il avait raison... Je n'étais pas dans un hôtel ou autre, j'étais au palais de Reims, je n'avais pas à me comporter de la sorte. Je m'inclinai quelques secondes après que ce garde m'ait "grondée". Ma peur grandissait de plus en plus avant d'entendre une seconde voix, qui était la totale opposée de la première: rassurante.


« Allons, allons, ne soyez donc pas si stricte. Laissez-là donc s’exprimer paisiblement. Je vous écoute, jeune fille… Qu’avez-vous à dire ? »


Mon regard intimidé se leva doucement vers le jeune homme en question. Il était tout comme la défunte Sheherazade, quelqu'un au grand cœur. Je baissai mes yeux, toujours aussi honte. La suite de mes propos étaient tangents et manquaient de confiance en moi. C'était déjà un exploit d'avoir voyagé de Sindoria à ici ! Je ne voulais pas revenir dans cet empire, les souvenirs de mon enfance étaient bien trop douloureux. J'étais éloignée de tout le monde, je ne pouvais pas avoir d'amis. C'était toujours le cas d'ailleurs, excepté Kitsune bien entendu. J'étais prête. Prête à demander ma requête.

« J-Je m'appelle Hikari Rei ! Je suis venue vous voir pour m'apprendre à en savoir plus sur moi ! Mes parents adoptifs vivaient ici, j-je me disais que revenir dans mon pays "natal"... N'était que le bon chemin pour savoir qui étaient mes parents ! Je sais... C'est ridicule... Mais je ne veux plus être seule ! Je veux avoir quelqu'un qui me chérisse de nouveau. Quelqu'un qui ne me considère pas comme un vulgaire objet ! Je veux retrouver mes parents... S'il vous plait aidez-moi Titus-sama ! S'il vous plait ne vous moquez pas de moi... »


J'étais ridicule une fois de plus. Ma justification n'était pas fondée. Je n'avais jamais autant parlé d'ailleurs. Ça y est je me mis naturellement à pleurer, toujours aussi honteuse. J'avais en effet dix-huit années, même si cela ne se voyait pas. Des Rukhs tournoyaient autour de moi sans une grande bonne raison. Je n'étais pas Magi mais les Rukhs semblaient m'apprécier comme un véritable Magi. On disait de moi que j'étais étrange pas comme les autres filles. D'un côté ils n'avaient pas tort..







@ Gumi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://turtlechan.skyrock.com
Messages : 6
Date d'inscription : 13/05/2014
avatar
Titus Alexius
MessageSujet: Re: L'Empereur et la Jeune Demoiselle [Pv:Hikari]   Mer 25 Juin - 9:09

« J-Je m'appelle Hikari Rei ! Je suis venue vous voir pour m'apprendre à en savoir plus sur moi ! Mes parents adoptifs vivaient ici, j-je me disais que revenir dans mon pays "natal"... N'était que le bon chemin pour savoir qui étaient mes parents ! Je sais... C'est ridicule... Mais je ne veux plus être seule ! Je veux avoir quelqu'un qui me chérisse de nouveau. Quelqu'un qui ne me considère pas comme un vulgaire objet ! Je veux retrouver mes parents... S'il vous plait aidez-moi Titus-sama ! S'il vous plait ne vous moquez pas de moi... »



Voilà une chose que l’on ne m’avait encore jamais demandée… Il était de mon devoir de… l’aider à retrouver la mémoire ? Bon très bien. Les choix qui s’offraient à moi étaient assez nombreux. Je pouvais essayer d’explorer son esprit grâce à la magie ou encore demandé à ce que l’on fouille dans les archives de l’empire pour tenter de retrouver une famille « Rei » si c’était bien le nom de ses parents adoptifs. Cependant un problème majeur se posait. En effet, il était simplement impensable de révéler à cette jeune demoiselle des choses trop importantes. C’est vrai après tout, si ses parents étaient liés de près ou de loin à de sinistres affaires que l’ancienne Impératrice avait due étouffée dans le but de sauver l’empire, je ne pouvais rien laisser transpirer. Après tout, la jeune demoiselle était une inconnue. Les deux solutions présentaient ce risque-là, alors laquelle choisir ? Et puis, était-ce réellement à moi de décider pour mon interlocutrice… ? Je pouvais lui parler d’une méthode ou d’une autre et ainsi sceller son choix. Ou bien je pouvais lui exposé les deux situations et la laisser choisir toute seule.

Le doute planait sur moi comme la mort plane sur le malade. Comment être sûr qu’elle n’était pas là pour espionner ? Je devais m’en assurer, et pour ce faire je comptais bien employer les grands moyens. Je me levais de mon trône ridiculement luxurieux d’un air très décidé et tout en m’avançant vers cette certaine Hikari, je m’exclamais
« Alors, vous pensez que je suis en mesure de vous aider ? Eh bien, cela est peut-être possible. Gardes, préparer l’Arcanaeum, l’heure est bientôt au spectacle de magie il semblerait ! Vous autres conseillers, ratissez la salle des archives pour voir  ce que vous pouvez trouver sur la famille « Rei », et assurez-vous que seulement moi puisse avoir accès aux résultats de cette recherche. »

Voilà une bonne chose de faite. Pour une fois que je pouvais donner un réel travail à mes gardes, je le fis bien volontiers. Pour ce qui était de la recherche dans la salle des archives, les résultats pourraient me parvenir d’ici le début de soirée, avec un peu de chance. Par contre l’Arcanaeum, la salle de la magie, pouvait être prête d’ici une demi-heure. Cela me laissait donc le temps de discuter avec la demoiselle. Peut-être devrais-je la mettre en garde sur les risques qu’elle encourait si l’on découvrait qu’elle était un espion. Ou bien devrais-je lui parler du problème de sa requête. Du fait que certains secrets ne peuvent être dévoilés. Une chose était sûre, je souhaité vraiment l’aider.
Après avoir murement réfléchis, et me trouvant tout près d’elle, j’avais pris la décision de lui expliquer pourquoi j’avais ordonné que l’on prépare la salle magique.


« Hikari-san, voici ma proposition. Dans quelques heures, mes conseillers viendront avec les résultats de leurs recherches dans la salle des archives. Pendant ce temps, pourquoi ne pas fouiller l’intérieure de votre esprit, et surtout de votre mémoire ? Comme je suis assez récemment devenu un magi, je pense pouvoir en être capable. Car entrer dans l’esprit de quelqu’un demande une connaissance très solide de la magie Télépathique. Cependant cette stratégie comprend des risques que vous devez absolument prendre en compte. Si vos parents étaient mêlés de près ou de loin avec une affaire un peu trop dérangeante, j’érigerai une cage dans vos souvenirs pour que jamais vous ne puissiez-vous remémorer cela. Vous comprenez qu’il est de mon devoir de protéger Reim et ses habitants. Je ne tiens pas non plus à vous faire du mal, et j’espère de tout mon cœur pouvoir vous aider. »


En m’approchant de la jeune fille, je constatais qu’elle s’était mise à pleurer. Etait-ce ma faute ? Non je ne pense pas, peut-être pleurait elle avant que je ne me lève de mon trône. Les souvenirs de son enfance en étaient surement la cause. C’était donc des larmes de tristesse… D’un geste amical, je lui tendais ma main. Pour l’aider à se consoler, mais aussi pour lui faire comprendre que tous les moyens dont je disposais pour l’aider seraient utilisés.
En voyant cette demoiselle pleurait, une question me traversait l’esprit de manière inattendue. Ses larmes étaient-elles sincères, ou était-ce là une vulgaire comédie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'Empereur et la Jeune Demoiselle [Pv:Hikari]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Empereur et la Jeune Demoiselle [Pv:Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est l'histoire d'une jeune demoiselle qui a terminé sa présentation (a)
» S’énerver, ça peut être libérateur.
» [TERMINÉ] Un charmant homme se doit t'aider la jeune demoiselle perdue [Fletcher & Iseul]
» Catherine, Jeune et belle demoiselle
» Jeune fille aux cheveux de feu, brûle le mal de tes paroles. [Yaelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magi The Labyrinth of Magic RPG  :: • AU CŒUR DES MILLE ET UNE NUIT • :: Empire Reim :: Palais de Titus-